Les 10 meilleures huîtres Françaises !

[vc_row][vc_column][vc_column_text]meilleures huitres francaise

Vous appréciez les huîtres mais vous ne les connaissez pas encore suffisamment pour faire la différence entre une Spéciale et une Fine de claire, entre une huître normande et une huître de Marennes-Oléron, entre une huître bretonne et une huître d’Arcachon ? Nous allons essayer de vous confier, ici, quelques-unes de leurs particularités et, notamment, le prix. Un prix qui peut toutefois varier selon le calibre, selon que vous l’achetiez sur la côte ou à Paris, chez un grossiste ou un ostréiculteur, chez un restaurateur ou dans une grande surface, sur un marché ou chez un poissonnier.

  • L’huître Gillardeau : La Rolls de l’huître est optimisée, bonifiée et même gravée. Plus de 60 manipulations sont effectuées pour un goût, au final, moelleux et sucré. Un tarif qui peut aller jusqu’à 36, voire 40 euros la douzaine.
  • La Pousse en claire : Originaire de Marennes-Oléron, elle est élevée en claire en très faible densité. Chair croquante, goût sucré et long en bouche. Tarif de 34 à 40 euros la douzaine.
  • La Plate sauvage Rade de Brest : Charnue, colorée et goûteuse, elle provient d’un gisement naturel. On la trouve autour des 30 euros la douzaine.
  • L’Utah Beach : Savoureuse et particulièrement fine, tout en restant longue en bouche, cette huître originaire de Normandie est très appréciée. Elle peut se situer entre 28 et 32 euros la douzaine.
  • La Pied-de-cheval de Cancale : Huître plate, ronde, elle tient son nom de sa ressemblance à un pied de cheval. Une huître sauvage au goût unique qui peut se négocier autour des 30 euros la douzaine.
  • L’Isigny : Une huître pulpeuse, douce et croquante. Cette huître normande, de par son origine, est plus iodée que les huîtres de Marennes. Elle se situe autour des 20 à 30 euros la douzaine.
  • La Fine de claire : Une huître de pleine mer ramenée en claire pendant 1 mois pour l’adoucir. Tendre et gustative, cette huître de Marennes-Oléron se négocie entre 22 et 26 euros la douzaine.< /li>
  • La Creuse fine de Paimpol : Grasse et délicieuse, cette huître bretonne est élevée en pleine mer. On la trouve entre 15 et 20 euros la douzaine.
  • La Belon : De son vrai nom Aven-Belon, cette huître bretonne est issue de 3 estuaires du Finistère sud où, entre marées et brassage d’eaux douces, elle s’affine naturellement. Une huître qui se situe aussi entre 15 et 20 euros la douzaine.
  • La Gravette : Spécialité d’Arcachon, on y trouve des huîtres sucrées et lactées avec des arômes délicats, très typées du fait du plancton local. Une huître au tarif avoisinant les 10 euros la douzaine, selon l’espèce et l’origine plus précise.

Bien sûr, on aurait pu en citer encore quelques-unes, comme les fameuses Saint-Vaast de Normandie, celles de la rivière de Tréguier, les Morlaix-Penze, les Nacres des Abers, en Bretagne, celles de Noirmoutiers, de la Baie de Bourgneuf, de Talmont-Saint-Hilaire ou de la Baie de l’Aiguillon, en Pays de Loire, ou les huîtres méditerranéennes de Bouzigues, de Leucate, de Gruissan, les huîtres corses… Chacune détient ses propres caractéristiques, sa couleur, ses arômes… Nous avons, ici, choisi les plus communes sur l’ensemble des marchés, des poissonniers ou des restaurateurs, en France.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Tags:

No comments yet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :